Ostéopathie Pédiatrique

Le crâne du nouveau-né est très malléable. Lors de la naissance, naturelle ou par césarienne, il a souvent subi des contraintes.
Dans la première année, le périmètre crânien va grandir de 12 cm, dont 6 cm dans le premier trimestre.
Parfois le bébé tourne mal sa tête, sous l’action de la gravité, son crâne va se déformer les premiers mois. D’autres fois, il est excitable ou pleure beaucoup, etc.

Quand consulter ?

Le plus tôt possible dès qu’un symptôme ou une manifestation (voir les motifs de consultation) apparaît, même s’il est encore peu marqué telle une plagiocéphalie posturale ou une asymétrie faciale, un torticolis congénital.

La précocité de la prise en charge est le garant d’un meilleur résultat, le crâne étant encore très malléable les premiers mois. Les sutures sous-croisées (chevauchements) peuvent être encore mobilisées les années suivantes.

Il est préférable d’adresser un nouveau-né, un nourrisson, un jeune enfant, chez un ostéopathe qui a l’habitude de prendre en charge les enfants.

L’ostéopathe compétent en périnatalité et en pédiatrie va aider l’enfant à retrouver tant sa mobilité que son bien être.

Motifs de consultation :
– Allaitement : difficulté pour téter l’un des seins, difficulté de succion
– Crâne plat (plagiocéphalie postérieure d’origine positionnelle)
– Coliques du nourrisson
– Hyperexcitabilité du nouveau-né ou nourrisson (dos et jambes raides)
– Orthodontie : suivi ostéopathique en association avec un traitement orthodontique
– Otites séreuses & problèmes ORL
– Paralysie faciale obstétricale
– Paralysie obstétricale du plexus brachial non complète
– Pieds (déformations) varus, pieds bots, talus sévère, en collaboration association avec une prise en charge kinésithérapique
– Prématuré, déformation cranio-faciale suite à un long séjour en néonatalogie
– Reflux vésico-urétéral (non lié à une anomalie viscérale)
– Régurgitations (RGO – reflux gastroesophagien) non liées à une allergie aux protéines de lait.

L’interrogatoire est très important ; il vaut mieux apporter votre dernière échographie, le carnet de santé de l’enfant, et les examens complémentaires (radio, scanner si vous en disposez).

L’ostéopathe formé en néonatalogie va avoir des résultats en quelques consultations. Le nombre de consultations ne dépassera jamais 5, voire 6, dans la première année pour les cas les plus sévères.

Ces consultations ne remplacent jamais le suivi classique par un pédiatre.